;

Les Ecuries

@François Bodeux

Les Écuries

Charleroi

Lors de sa création, Charleroi Danses présentait habituellement ses spectacles sur la scène du Palais des Beaux-Arts de Charleroi, tout en multipliant, à l'occasion d'un événement ou l'autre, les occupations de lieux originaux comme l'ex-Musée de l'Industrie dans les bâtiments de La Providence, les anciennes piscines de la rue du Fort et de Couillet (Piscine Solvay) l'Université du Travail, le site du Bois du Cazier, alors à l'abandon, etc.

Après de longues années de recherche et quelques vaines tentatives, une opportunité réelle se présente enfin, en 1998, avec les bâtiments de la gendarmerie du boulevard Mayence, partiellement inoccupés. Au terme d'une négociation avec l'échevinat de la culture de la Ville de Charleroi et un responsable de la gendarmerie volontariste et sensibilisé à nos problèmes, Charleroi Danses obtient d'occuper une partie des locaux. Des travaux d'aménagement sur fonds propres sont entrepris avec le soutien de la Ville. L'ancien manège devient une des plus belles scènes de danse de la Fédération Wallonie-Bruxelles, avec un plateau de 400 m2 tout équipé et un studio de danse de 100 m2. Deux petites annexes seront aménagées par la suite et abriteront les bureaux du Centre, un bar pour le public, un deuxième petit studio de danse et des ateliers techniques.

Fort de la reconnaissance de son travail et du dialogue constructif avec la Ville de Charleroi, le Centre a été doté en 2015 de nouveaux studios et de nouvelles extensions, le transformant en outil exceptionnel à la mesure de réaliser pleinement ses ambitions. L’institution est confortée et consolidée dans son rôle d’acteur majeur dans le paysage des arts de la scène en Fédération Wallonie-Bruxelles ainsi que comme un de ses représentants culturels marquants à l’international.

captcha